The wikis are now using the new authentication system.
If you did not migrate your account yet, visit https://idp-portal-info.suse.com/

Formation d'administrateur Baby/Serveur de base/SB05-Cours et TP/2

Aller à : navigation, rechercher

Précédent

Quelle est la définition standard d'un écran VGA (en points par pouce, hauteur x largeur) ?

Quelle est celle de votre PC de test ?

(Une page html doit s'adapter à tout)

Essayez "Composer", tapez &, <, > et regardez le source. Qu'en a fait "Composer" ?

Suivant

Les principes du html

Les balises

Vous voyez d'abord qu'un outil comme Tidy vous dispense d'utiliser d'autres outils plus complexes en faisant une bonne partie du travail à votre place.

Vous voyez également le principe du langage html : les "balises" servent à donner les caractéristiques du texte ou de la page, elles comprennent une balise de début, encadrée de <> et une balise de fin identique à la balise de début, mais où le < est suivi de /. Par exemple, un paragraphe est une zone de texte séparée du texte suivant et du texte précédent par un retour à la ligne. Un paragraphe est délimité par les balises <p> et </p>. Si on veut juste passer à la ligne, sans changer de paragraphe, on utilise la balise <br> (break). Dans ce cas la balise de fin n'a pas de sens, elle n'existe pas.

Si vous voulez faire des pages html, vous n'échapperez pas à l'achat d'un petit livre sur le sujet. On en trouve partout à moins de dix euros. Vous y trouverez les balises et leur usage.

Générateur ou éditeur

Les outils de création de page web (html) se partagent en deux classes : les générateurs WYSIWYG (visuels) et les éditeurs de code source.

Il est difficile de les départager et on utilise souvent les deux successivement avec, en ce qui nous concerne, une préférence pour vi :-).

Le problème vient du fait que le code html n'est pas un code d'affichage. Il n'indique pas la mise en page. Il indique seulement si un texte doit être mis en évidence ou non, dans un tableau ou non.

Le résultat réel à l'écran dépends de votre navigateur... et de votre écran. Toute visualisation n'est donc qu'indicative.

Un générateur est n'importe quel programme capable d'exporter ses fichiers en html, aujourd'hui presque tous les programmes le font.

Le résultat est souvent navrant.

Vous savez tous que l'Internet est encore très lent. Dès qu'il faut plus de 20 secondes pour charger une page le lecteur zappe. Il faut donc réaliser les pages les plus légères possibles, donc les plus vite chargées.

Or les générateurs essaient de reproduire sur la page html le même aspect que celui qu'ils donnent à l'écran, ce qui les amène à surcharger le code de façon dramatique, rendant parfois la page illisible.

A l'inverse, avec un éditeur, l'usager sait exactement ce qu'il met dans sa page. Comme les codes sont assez pénibles à taper, on peut être sûr qu'il en mettra le minimum.

Beaucoup de sites, même complexes, sont réalisés avec vi ou emacs.

Mozilla ou Nvu

Tous les programmes (OpenOffice.org...) de bureautique sont capables de faire du html, qui suffit pour mettre en ligne un document (encore qu'il vaut souvent mieux utiliser alors du pdf), mais pas pour faire un site web.

Le "Composer" de la suite Mozilla ou (le programme indépendant Nvu qui lui ressemble) sont des générateurs de code WISIWYG honorables. On leur reproche seulement de ne pas connaître l'espace insécable.

Ils sont surtout utiles pour générer du code compliqué, en basculant du mode normal au mode source on peut ensuite récupérer ce source et le coller dans Vi.

Notons qu'il est est commode, si on dispose d'une interface graphique, d'utiliser "gvim" qui est une version de Vi avec un menu, qui permet le copier coller (même si ce n'est pas standard).