The wikis are now using the new authentication system.
If you did not migrate your account yet, visit https://idp-portal-info.suse.com/

Formation d'administrateur Baby/Introduction/I01-Cours et TP/4

Aller à : navigation, rechercher
Alb-i01-4-image4.jpg

Précédent

Soyez prudent en ouvrant votre boitier, pour l'instant ne démontez rien à l'intérieur, contentez-vous d'observer.

Question 4
comment s'ouvre le boîtier ? (vis, ouverture rapide ou système introuvable - que vous devrez quand même trouver, il y faut parfois de la patience et de l'ingéniosité).

Suivant

Éléments internes au boîtier

L'ouverture du boîtier

Il y a de nombreux types de boîtiers et autant de modes d'ouvertures.

Le système le plus courant repose sur l'utilisation de vis.

On retrouve dans le boîtier les éléments déjà vus à l'extérieur plus ceux qui n'apparaissent pas...

Les lecteurs de disques

Disquettes

On retrouve bien sur les lecteurs de disquettes. Voici le grand modèle ( 5 pouces) :

Alb-i01-4-image4-3.jpg

et le modèle universellement utilisé de nos jours, le 3 pouces :

Alb-i01-4-image4-2.jpg

Pendant longtemps, presque tous les PC avaient des emplacements prévus pour les lecteurs 5 pouces (ou les CD), du coup on trouve les lecteurs 3 pouces sous de nombreuses présentations. Ci-dessus, il est logé dans un adaptateur et la façade fait 5 pouces (attention, la taille indiquée, 3 ou 5 pouces, est celle des disquettes, mais l'usage veut de désigner un lecteur par le type de disquettes qu'il utilise).

Ci-dessous, on voit deux lecteurs qui ont un "facteur de forme" de 3 pouces, mais différent pour la longueur. Il existe aussi des lecteurs extra-plats, pour les ordinateurs portables (mais ceux -ci ne sont pas démontables par un amateur).

Alb-i01-4-image4-1.jpg

Lecteurs de CD

Les lecteurs de CD peuvent aussi avoir une profondeur différente selon le modèle, et même parfois très différente, en particulier les graveurs. Il faut faire attention à ce détail quand le boîtier est un peu petit.

Les réglages sont les mêmes que ceux des disques durs.

Lecteurs de disques durs

Mais surtout il y a les lecteurs de disques durs, qui n'ont aucune raison d'être visibles de l'extérieur. Ces lecteurs peuvent être installés absolument n'importe où. Idéalement ils sont dans un support en tôle dans ce genre :

Alb-i01-4-image4-11.jpg

Mais en cas de problème (de câble, par exemple) il est possible de les mettre là où il y a de la place et de les bloquer avec un adhésif ou un peu de mousse. Attention, quand même, les gros disques (gros en capacité, la taille réelle étant peu variable) chauffent beaucoup et il vaut mieux que l'air puisse circuler autour.

Alb-i01-4-image4-6.jpg

En plus de l'indicateur d'activité relié à la carte mère, beaucoup de disques durs ont une diode soudée directement sur le support du disque, c'est commode pour le dépannage boîtier ouvert.

Il y a des disques durs de 5 pouces de large (carter de 14.5 cm) ou de trois pouces (carter de dix centimètres, comme les lecteurs de disquettes). Ceux qui sont larges sont moins épais et peuvent être empilés, mais ne peuvent pas être utilisés dans un tiroir amovible.

Alb-i01-4-image4-13.jpg
Alb-i01-4-image4-16.jpg

Il y a tant de modèles et ceux-ci changent si souvent qu'il n'est pas possible de faire un tri sérieux en terme de qualité entre les marques et les modèles. De surcroît, on a rarement vraiment le choix. A caractéristiques égales, le moins cher est le meilleur. Les modèles garantis trois ans ont un avantage évident :-).

Un point essentiel des disques durs est le réglage de position. Il ne s'agit pas de la position matérielle dans la boite, mais de la position logique dans le système.

Un PC standard peut recevoir 4 disques durs IDE (le cas des disques SCSI ou SATA n'est pas envisagé ici - les CD IDE comptent comme des disques durs). Ces disques sont répartis deux par deux, chaque paire étant différentiée par la nappe de fil qui la relie à la carte mère. Il y a donc une nappe primaire et une nappe secondaire (le vocabulaire peut changer d'une notice à l'autre).

Sur chaque nappe il y a un disque maître et un disque esclave. Les BIOS modernes détectent parfaitement tous les types de disques, et il est plus simple de laisser le réglage du BIOS sur "Automatique", mais cela ne dispense pas de régler le disque dur.

Ce réglage ne dépends pas de la position du disque sur la nappe de fils, mais de la position des cavaliers sur le disque lui-même.

Cette position dépend de la marque et du modèle de disque, elle est indiquée directement sur le boîtier, il faut faire attention de lire les indications avant de monter le disque, car elles sont souvent masquées par la suite.

Il y a toujours (au moins) trois positions possibles des cavaliers :

  • MA (master - maître),
  • SL (slave - esclave),
  • CS (Cable Select - sélection par le câble, jamais utilisé).
Alb-i01-4-image4-14.jpg
Alb-i01-4-image4-5.jpg

Un point essentiel à savoir est que la mise en place d'un cavalier sur un mauvais réglage ne peut pas abîmer le produit, il est donc possible de pratiquer par essais successifs si la documentation a disparu (ou si les indications sont erronées, ça se rencontre :-(). Simplement, si en allumant l'appareil pour les essais, vous entendez le disque se lancer dans une danse endiablée, arrêtez les frais tout de suite...

L'alimentation

Il y a de nombreux modèles d'alimentations qui différent légèrement par leur implantation mécanique, mais il faut savoir aujourd'hui que les boîtiers sont vendus avec leur alimentation à un prix qui ne justifie un achat isolé de l'alimentation qu'en cas de panne. Qui plus est, sur les boîtiers qui ont un interrupteur à l'avant (il s'agit bien de l'inter principal, pas du poussoir ATX), il est très difficile à démonter et il est solidaire de l'alimentation par un câble isolé (il contient du 220 V !), mieux vaut alors changer directement le boîtier. La photo représente un boîtier au format desktop, on voit son alimentation (elle vient juste d'être démontée, mais elle est encore en place).

Alb-i01-4-image4-10.jpg

Il y a deux types d'alimentation incompatibles entre elles : AT et ATX (d'où le nom des boîtiers).

Il n'y a aucun risque de confusion, les connecteurs de la carte mère étant différents.

L'alimentation ATX est commandée par logiciel, ce qui permet une mise en veille et un démarrage à distance, on ne trouve plus que ça aujourd'hui.

Alb-i01-4-image4-9.jpg

L'alimentation est une boite rectangulaire en tôle dont sortent un grand nombre de gros fils. Ces fils comprennent un câble qui va à l'interrupteur secteur (quand celui-ci est en face avant), un autre, souvent en deux parties qui va à la carte mère et ceux qui alimentent les lecteurs.

Les cartes mères ATX utilisent un connecteur en une pièce qui ne pose aucun problème de branchement, par contre le connecteur AT est en deux parties qu'il ne faut pas interchanger par erreur. Heureusement la longueur des fils est telle que l'erreur est peu probable (faites quand même attention). On ne devrait plus utiliser de tels boîtiers - sauf en réparation.

Alb-i01-4-image4-15.jpg

Les connecteurs des lecteurs sont de deux sortes, petits pour les lecteurs de disquette 3 pouces, gros pour les autres.

Alb-i01-4-image4-4.jpg

A part la taille il n'y a pas de différence, on trouve donc dans le commerce des adaptateurs pour passer d'un modèle à l'autre. On trouve même des rallonges en Y pour augmenter le nombre de lecteurs branchés.

Alb-i01-4-image4-8.jpg
Changeur de genre de lecteurs
Alb-i01-4-image4-7.jpg
prise mâle (coté alimentation)
NOTA 
Presque toutes les alimentations ont un curseur extérieur permettant de passer de 110 V en 220 V et vice-versa. Si vous trouvez un modèle où ce curseur est situé à l'intérieur du boîtier de l'ordinateur, cela évite qu'un mauvais plaisant ne mette votre appareil en 110 v sans prévenir, au risque de détruire l'alimentation ou même le PC complet.