Home Wiki > SDB:Installation avec peu de mémoire
Sign up | Login

SDB:Installation avec peu de mémoire

tagline: De openSUSE

Acroread.png Cet article est à relire !

Cette page demande à être relue pour correction. Si vous pouvez y participer, merci de le faire en accord avec le Guide stylistique openSUSE.
Si vous cherchez quelque chose à faire, regardez les autres Pages à relire.


Cet article traite les problèmes liés aux systèmes disposant de peu de mémoire.
Le X dans sdX doit être substitué par a ou b ou une autre lettre qui correspond à la lettre de votre périphérique.


Ordinateurs avec très peu de mémoire RAM

Moins de 100Mo de mémoire RAM

L'installation s'arrêtera après le message 'moving into tmpfs' et un kernel panic va apparaître juste après. Pour contourner le problème, il vous faut ajouter l'option '_tmpfs=0' à la ligne de démarrage. Il est conseillé d'utilsier l'installation en mode 'safe settings', ajouter l'option à la fin de la ligne en laissant un espace ' ' devant. Vous aurez besoin d'une partie swap, nous abordons cette partie juste après.

Un ordinateur avec si peu de RAM sera extrêmement lent. Il sera difficile d'utiliser le système quotidiennement avec si peu de RAM. Nous vous conseillons d'utiliser un gestionnaire de fenêtre adapté, qui consomme peu de ressources (exemple: IceWM, LXDE, etc... plutôt que KDE et Gnome). Vous avez également la possibilité de passer en mode texte pour consommer encore moins de ressources.

Attention n'utilisez l'option '_tmpfs=0' si c'est vraiment nécessaire (sinon vous risquez de vous retrouver avec un kernel panic).

Entre 100 et 256 Mo de RAM

L'installation aura besoin d'une partition swap, l'installation la proposera automatiquement. Cependant, si tel n'est pas le cas, ajouter 'addswap=-1' à la ligne de démarrage. On peut la combiner avec '_tmpfs=0' en les séparant avec un espace.

S'il n'y a pas de partition swap existante, alors:

  • appuyer sur Alt-F2
  • utiliser la commande fdisk pour effacer les partitions existantes et en créer une entre 100 et 500 Mo, dépendant de l'espace disque disponible. L'installation vous indiquera le numéro de la partition swap.
  • pendant que vous utilisez la commande fdisk, indiquer le type de la partition 'linux swap' (82)
  • sauver et quitter fdisk
  • formater la nouvelle partition avec 'mkswap /dev/hda1 (ou autre si le numéro de la partition est différente)
  • retourner à l'installation par YaST avec Alt-F1 (mode texte) ou Alt-F7 (Mode graphique)

Les ordinateurs avec une RAM supérieure à 128Mo et un processeur supérieur à 100Mhz sont tout à fait utilisables avec des gestionnaires de fenêtres légers. N'espérez tout de même pas utiliser CompizFusion ou d'autres logiciels gourmands en performances. Cependant, vous pourrez utiliser openSUSE avec les logiciels les plus récents sans rencontrer de ralentissements importants. Bien sûr, plus vous avez de RAM, plus vous pourrez faire tourner des applications 3D et utiliser des gestionnaires comme KDE ou Gnome.

Réduire la consommation de RAM

Mode Texte

Utiliser le mode texte pour l'installation sauve environ 10Mo comparé à l'installation en mode graphique. Sélectionner le mode texte au démarrage en appuyant sur F3 ou sur le paramètre de démarrage inclus dans le menu d'installation textmode=1.

Installation Root Image on Disk

YaST, l'installateur, est compressé dans /boot/ARCH/root (environ 70Mo). En utilisant les installation via HTTP ou FTP, le système de fichiers doit être copié via la RAM avant d'être utilisé. Il est donc conseillé d'installer openSUSE depuis un CD/DVD ou d'utiliser le système de fichiers NFS pour éviter d'utiliser la RAM.

Paquetages sur le disque

Ce n'est plus nécessaire depuis la version de SLS 10.1 (bug 151862).

En installant via HTTP ou FTP, Yast devra d'abord télécharger chaque paquetage avant de les installer. Les RPM seront stockés en mémoire, or certains d'entre eux font plus de 100Mo. Encore une fois, l'installation via CD/DVD est à privilégier.

Moins de logs

Certaines dépendances de paquetages peuvent générer d'importants logs.

Pour limiter la RAM utilisée par les logs de YaST, utilisez les paramètres Y2MAXLOGSIZE (en Ko) et Y2MAXLOGNUM.

 Y2MAXLOGSIZE=1000
 Y2MAXLOGNUM=1

(Marche seulement depuis la version 10.2)

Ajouter de l'espace dans la partition swap

Normalement, YaST utilisera l'espace swap que vous avez défini pour l'installation après le formatage des disques. Pour ajouter de l'espace à la partition swap avant, vous pouvez spécifier dans une partition swap existante d'ajouter de l'espace via le paramètre au démarrage:

addswap= hdaN

ou bien

 addswap=-1 

Swap sur des clés USB

Utilisez les paramètres suivants au démarrage

 start_shell=1

Vous pouvez aller dans le shell via Alt-F2

Créer une partition swap via

mkswap /dev/sdb1 swapon /dev/sdb1

Utilisez la commande free -m pour voir comment le système utilise la swap

Continuez l'installation en tapant exit puis Entrer. Revenez en mode texte via Alt-F1 ou Alt-F7 pour le mode graphique.

Problèmes rencontrés avec du matériel ancien

Disque dur ou CD non détecté pendant l'installation

Utilisez le paramètre au démarrage:

 'insmod=ide-generic'


Voir aussi